Actualité | La vie de la Maison de la Négritude |
2015
 
menu_maison_negritude
Photothèque Maison de la Négritude


 

Si l'année 2015 fut une année riche, marquée notamment par le 20ème anniversaire de l'installation de la Maison de la Négritude au 24 Grande Rue, elle fut aussi endeuillée par la disparition d'un de ses membres fondateurs: Monsieur André Olivier. 

Nous vous proposons de revenir en images sur les moments faire de cette année 2015 où près de 5600 visiteurs furent accueillis au sein de la Maison de la Négritude.


Rencontre interclubs de la section Bourgogne Franche-Comté de FFPU

Le samedi 24 janvier, la section Bourgogne Franche-Comté des clubs UNESCO avait choisi la Maison de la Négritude, membre du réseau depuis 1974 pour une rencontre interclubs. Etaient présents outre les représentantes régionales Anne-Lise David et Françoise Heurtaux, les clubs du Lycée du Castel (Dijon), du collège de Longvic et du Collège Sainte-Anne /Saint-Joseph (Lure).

Betty Bonifassi interprète des chants issus du répertoire des esclaves afro-américains dans le cadre du festival génériq'

La 8ème édition du festival génériq' a réuni cette année encore de nombreux festivaliers dans des lieux insolites et atypiques pour faire résonner la musique populaire et rassembler jeune public, mélomane averti et curieux.

La Maison de la Négritude grâce au soutien du Molocco , de Hiero Haute-Saône et de la communauté de Communes Rahin et Chérimont a accueilli Betty Bonifassi, d'origine niçoise vivant au Québec, le vendredi 13 février. Tout un symbole car cette artiste surtout connue pour les Triplettes de Belleville  interprétait des chants issus du répertoire des esclaves afro-américains.

La Maison de la Négritude n'était malheureusement pas assez grande pour découvrir cette chanteuse à la voix profonde sur un registre musical que l'on classe dans le trip-hop. Elle s'est également produite au temple Saint-Etienne de Mulhouse et au château de Montbéliard.

Embarquement immédiat pour l'Afrique 

Ce 24 février, la Maison de la Négritude a invité le jeune public à un voyage au travers la jungle africaine. Martine, la conteuse avait choisi comme compagnon de voyage, le singe. Les enfants ont découvert notamment l'histoire du singe et du crocodile. 

La Maison de la Négritude participe au printemps des Poètes

A l'initiative de l'équipe de la médiathèque municipale, la Maison de la Négritude s'est parée de poèmes africains du 9 au 22 mars.

19 mars 1995- 19 mars 2015: la Maison de la Négritude célèbre le 20ème anniversaire de son installation au 24 Grande Rue

Le 226ème anniversaire de la rédaction du Voeu de Champagney coïncidait avec le 20ème anniversaire de l'installation de la Maison de la Négritude au 24 Grande Rue.

La soirée a débuté par la traditionnelle cérémonie civile à la stèle du Voeu en présence de Monsieur Henri Senghor, neveu du Président Senghor et premier soutien de la Maison de la Négritude. Etait également présent le fils du fondateur de la Maison de la Négritude, Monsieur Jean-Brice Simonin.

Elle s'est poursuivie par l'émouvant récital donné par la chorale d'Héricourt: A'Chor dans l'église de Champagney.Les gospels, les chants traditionnels africains et les chansons plus contemporaines alternaient avec des textes sur le thème de l'esclavage, de l'espoir et de la liberté.

Embarquement immédiat pour l'Afrique, le 28 avril

Cette fois encore, l'animation jeune public a rencontré un franc-succès puisque une quarantaine d'enfants en deux groupes successifs ont apprécié ces contes africains  sur le thème du baobab.

Journée nationale de mémoire de la traite, de l'esclavage et des Abolitions, le 10 mai:

La Chorale du collège Victor Schoelcher a interprété "long john" et "strange fruit" sous la direction de Nicolas Ghezzi, professeur de musique

Dépôt de gerbes en mémoire des victimes de l'esclavage. 

Allocution de Madame Marie-Claire Faivre, adjointe au Maire de Champagney

Allocution de Monsieur le Préfet 

En cette journée nationale instaurée par la loi Taubira en 2006, alors que Monsieur le Président de la République inaugurait à Pointe-à-Pitre le mémorial ACTe, les champagnerots en présence de Monsieur le Préfet de la Haute-Saône, de Monsieur le Député Vuillaumé, de Monsieur Houlley, conseiller régional et président du comité Régional du Tourisme se sont recueillis à la stèle du Voeu.  

Les allocutions de Monsieur le Préfet et de Madame la Première adjointe ont été agrémentées par  des chants gospel interprétés par la chorale du collège Victor Schoelcher de Champagney.

Ce 10 mai a vu également l'inauguration de l'exposition temporaire "vivre libre ou mourir, la résistance noire à l'esclavage"  réalisée par l'équipe de la Maison de la Négritude.

Cette exposition  à découvrir jusqu'au 31octobre à la Maison de la Négritude met en lumière un pan de l'histoire de l'esclavage des noirs longtemps ignoré, celui de la résistance des esclaves à leur condition. Elle présente également quelques-uns de ces hommes et de ces femmes qui payèrent parfois de leur vie leur souhait de liberté.

Embarquement immédiat pour l'Afrique:

Les vacances d'été ont été marquées par deux animations contes. L'une en juillet était axée sur la hyène tandis que celle d'août avait pour thématique l'hippopotame. Toutes les deux ont connu un franc-succès.

Initiation au djembé, le 10 juillet

Sabine Bavois, professeur d'éducation musicale au collège Eboué de Fessenheim a initié les ados fréquentant le secteur jeunes au djembé. Cet instrument symbole des musiques africaines était également utilisé par les esclaves.

Une ministre en visite à la Maison de la Négritude, le 14 septembre

Madame Sylvia Pinel, ministre du logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité a fait part de sa satisfaction de découvrir ce "lieu  culturel en milieu rural qui fait honneur à la république"

Beau succès des journées du patrimoine, les 19 et 20 septembre

Cette année encore, la Maison de la Négritude a attiré un public nombreux venu découvrir le message de fraternité des habitants de Champagney. 

Outre les visites guidées, une conférence animée par Georges Rech, directeur des archives départementales de la Haute-Saône a été proposée. Traitant d'Aimé Mathieu, gouverneur de la Martinique de 1844 à 1848, elle fut  prétexte à la découverte du fonctionnement du régime colonial et de la mise en place des lois ayant conduit à l'abolition de l'esclavage des Noirs, le 27 avril 1848.

Embarquement immédiat pour l'Afrique, le 20 octobre

Comme à l'accoutumée , l'animation contes a remporté un franc-succès. A tel point que trois autres séances ont été programmées pour satisfaire petits et grands. 

Durant cet après-midi récréative, les enfants ont non seulement découvert les instruments de musique utilisés en Afrique mais ils ont aussi réalisé le leur: bâton de pluie et/ou sanza (sorte de piano-pouces).

Exposition "le fil de l'histoire"

Cette exposition  a été présentée à la Maison de la Négritude durant les mois de novembre décembre. 

Composée de dessins, cette exposition donnait la parole aux jeunes haut-saônois qui se sont exprimés par le biais de différentes techniques artistiques sur le thème des discriminations durant l'année scolaire 2014/2015.

Le BIJ (Bureau information Jeunesse), organisateur de l'évènement a accompagné les jeunes dans leurs réflexions en leur proposant dans toute la Haute-saône des animations sur cette thématique.  La Maison de la Négritude a ainsi animé le débat qui a suivi la projection de "12 years a slave" au cinéma de Luxeuil les Bains. 

Le cabinet de curiosités

Organisé par la médiathèque de Champagney dans le cadre de la manifestation "voyages en Automne", ce cabinet de curiosité était composé d'objets ethnographiques et/ou naturels issus entre autres des collections de la Maison de la Négritude. Celle-ci prête tout au long de l'année notamment objets et  expositions temporaires .




 
  Copyright © 2011 Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site - Infos légales
 

Maison de la Negritude et des droits de l'homme de Champagney Logo Maison de la Négritude et des droits de l'homme