La Maison de la Négritude | 45 ans d'existence |
1995 inauguration des actuels locaux
 
menu_maison_negritude
Photothèque Maison de la Négritude


Le 19 mars 1789, les habitants de Champagney condamnaient solennellement l'esclavage des Noirs et l'exploitation de l'homme.

Deux siècles plus tard, jour pour jour, le 19 mars 1995, les actuels locaux de la Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme étaient inaugurés en présence de Joseph N'Diaye, conservateur de la Maison aux esclaves de Gorée (Sénégal).

Joseph N'Diaye, conservateur de la Maison aux esclaves de Gorée inaugure la Maison de la Négritude

Créée en 1971 par René Simonin, la Maison de la Négritude était à l'étroit dans les anciens locaux du CEG.

La ville de Champagney ayant acquis au 24 grande rue un vaste bâtiment ayant servi de caves à vin,  a rénové ce dernier. L'architecture a été préservée et mise en valeur. La configuration particulière des lieux a notamment permis de représenter les cales d'un navire négrier afin d'illustrer le commerce des esclaves. L'association des amis de la Maison de la Négritude présidée par Alain Jacquot-Boileau a imaginé la muséographie.

La presse locale avait relayé l'évènement. Extraits:

"Le soleil était dans les coeurs.
Dès samedi soir, arriva de Paris une délégation de la fédération des chorales catholiques africaines, accompagnée de son aumônier. C'est par elle que  se créa toute l'ambiance de cette journée froide, triste et pluvieuse, neigeuse sur le plan météorologique, mais si chaude, si enthousiaste, si réconfortante, si chaleureuse par l'ambiance...A la réception... devant la Maison ensuite..."

Le Pays, vendredi 24 mars 1995 

"La liberté en habits de fêtes à Champagney!

Jusque là , c'était un office plus que solennenl... et d'un seul coup la musique de Champagney, accompagnée de la chorale paroissiale fait vibrer les voûtes d'un gospel judicieusement choisi "let my people go:". En quelques seconds, la nef devient bateau ivre de joie; la chorale africaine venue spécialement de Paris pour fêter l'inauguration du musée lance des Alléluia en swing. Bientôt c'est toute l'assemblée qui scande la mesure...

Dehors, c'était le déluge. les Champagnerots et leurs invités étaient serrés sous leur parapluie, vivante image de l'arbre de Noé, d'où rien ni personne ne serait plus jamais exclu. Devant le musée, qui fut inauguré par Joseph N'Diaye, conservateur du musée de l'esclavage à Gorée, ... Alain Jacquot-Boileau, le jeune conservateur du nouveau musée eut à coeur de réciter la longue litanie des pays où encore de nos jours les droits de l'Homme sont bafoués. Gérard Poivey, maire de Champagney et André Olivier, évoquèrent le souvenir de René Simonin... c'est lui qui voulut cette Maison de la Négritude... 

Mais cette journée avait aussi un sens : "Grâce à votre refus, nous voici libres en tant qu'hommes noirs", s'est écrié Joseph N'Diaye..."

L'est Républicain, 20 mars 1995

Depuis plusieurs dizaines de milliers de visiteurs ont visité la Maison de la Négritude et/ou participé aux animations proposées.





 
  Copyright © 2011 Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site - Infos légales
 

Maison de la Negritude et des droits de l'homme de Champagney Logo Maison de la Négritude et des droits de l'homme