Champagney |
Toponymie en lien avec la Maison de la Négritude
 
menu_maison_negritude
Photothèque Maison de la Négritude


Rue Léopold Senghor

L'ancien chemin de la Passé fut baptisé rue Léopold Senghor en 1975 en présence du ministre de l'éducation nationale du Sénégal. Cette dénomination fut donnée du vivant de Léopold Senghor (1901/2001) qui dès 1971, alors qu'il était le président du sénégal,  avait accordé son soutien à la Maison de la Négritude, un soutien qui ne s'est jamais démenti jusqu'à son décès.

Place René Simonin

Cette place pris le nom du fondateur de la Maison de la Négritude (1911/1980) lors de la fête de la Négritude 1983.

Collège Victor Schoelcher:

Créé dans les années 1960, le collège prit en 1985 le nom de Victor Schoelcher (1804/1893) qui fut celui qui concrétisa le Voeu des habitants  en préparant la loi qui mit fin à l'esclavage des Noirs (1848) .
Près de 500 élèves de la 6ème à la 3ème issus de tout le territoire de la communauté de communes rahin et Chérimont y sont scolarisés.

On peut lire sur le mur d'entrée une citation de Victor Schoelcher: "Disons nous et disons à nos enfants que tant qu'il restera un esclave sur la surface de la terre, l'asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière."

découvrir le site du collège

Stèle du Voeu

Située entre l'église et la Maison de la Négritude, cette stèle fut inaugurée à l'occasion du bicentenaire de la rédaction du Voeu de Champagney (1989).

C'est devant ce monument qui rappelle que les habitants de Champagney "condamnèrent l'esclavage et l'exploitation de l'homme dans l'article 29 de leur cahier de doléances" que l'anniversaire du Voeu (dimanche le plus près du 19 mars) et la journée nationale de mémoire de l'esclavage, de la traite et de leur abolition (10 mai) sont célébrés.

Rue Jacques-Antoine Priqueler

Cette rue reçu le nom de l'initiateur du Voeu de Champagney (1753/1802) en 1995.

Allée du Voeu du 19 mars 1789

Baptisée en 2001, cette rue rappelle que les habitants de Champagney se mobilisèrent contre l'esclavage des noirs dès 1789 dans l'article 29 de leur cahier de doléances.

Rue Aimé Césaire (1913/2008)

Baptisée quelques jours après le décès du Père de la Négritude en 2008, cette rue rejoint symboliquement le rue Léopold Senghor. Les deux hommes qui s'appréciaient mutuellement se sont connus sur les bancs du lycée Louis Le Grand à Paris. De quelques années plus âgé Léopold Senghor servit de tuteur au jeune Césaire. Ensemble ils jetèrent les bases de ce mouvement qui prit en 1934 sous la plume d'Aimé Césaire, le nom de Négritude.

Gymnase Félix Eboué

Baptisé le 12 octobre 2013, ce gymnase situé à côté du collège Victor Schoelcher accueille notamment les élèves de cet établissement ainsi que les associations sportives du canton de Champagney.

Après les travaux de mise aux normes notamment en matière d'accessibilité,  le syndicat du gymnase a choisi de donner un nom à ce dernier. Le choix s'est porté sur Félix Eboué.

Ce guyanais (1884/1944) , petit-fils d'esclave a eu un parcours exceptionnel qui l'a conduit jusqu'aux plus haut niveau de l'administration. Résistant de la 1ère heure aux côtés du général de Gaulle, il est entré au Panthéon, le 20 mai 1949 avec  Victor Schoelcher.

discours de Monsieur le Président du Syndicat du Gymnase

discours de Monsieur le Maire de Champagney, Conseiller Général 



01. rue Léopold Senghor



02. 1975. Inauguration de la rue Senghor



03.place René Simonin



04. collège Victor Schoelcher



05.1985_inauguration college



06.1989_inauguration stele



07. rue Jacques-Antoine Priqueler



08. allée du Voeu du 19 mars 1789



09.rue Aimé Césaire



10.gymnase Eboué


Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir

 


 
  Copyright © 2011 Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.torop.net - Plan du site - Infos légales
 

Maison de la Negritude et des droits de l'homme de Champagney Logo Maison de la Négritude et des droits de l'homme