Actualité | La vie de la Maison de la Négritude |
2011
 
menu_maison_negritude
Photothèque Maison de la Négritude


En 2011, nous avons accueillis 5300 visiteurs. Venus de tous les horizons, jeunes et moins jeunes ont découvert avec respect et émotion le message de fraternité des habitants de Champagney comme en témoigne notre livre d’or :

« Remarquable musée, passionnant tant sur le plan pédagogique que sur le plan artistique. Merci de défendre les valeurs humanistes ».

« Je reviens déjà pour la quatrième fois et je découvre toujours des choses. Merci pour ce musée vivant. »

« Félicitation : histoire et actualité se rejoignent habilement dans votre exposition. Si tous les enfants de France pouvaient parcourir cette exposition »

« Je souhaite revenir. Merci. Etonnant, rassurant, émouvant de vous trouver ici dans cette magnifique région »

Les temps forts :

Outre la visite de Monsieur le Préfet de Haute-Saône accompagné des chefs de service de la préfecture, la vie de la Maison de la Négritude a été marquée par la célébration du 40ème anniversaire de son existence. A cette occasion, une exposition retraçant les temps forts a été proposée.


Inauguration de l’exposition « 40 ans d’existence de la Maison »

Deux autres expositions temporaires ont été présentées, l’une intitulée « tous parents, tous différents » en partenariat avec le Pavillon des sciences de Montbéliard durant l’été l’autre sur le jazz dans le cadre des journées du patrimoine. Elles ont été vues par plusieurs centaines de visiteurs. Il faut dire que le seul week-end des journées du patrimoine, les 17 et 18 septembre nous avons accueilli un public important : plus de 200 visiteurs. Il y a eu également une forte affluence lors de la nuit des musées le samedi 14 mai.


Côté manifestations, l’année 2011 a été marquée par les traditionnelles commémorations du 19 mars et du 10 mai auxquelles assistaient les autorités civiles et les sympathisants de la Maison.


L’animation conte a remporté un vif succès. Ici un groupe d’enfants de la garderie de Champagney

A noter que deux rendez-vous récurrents ont été mis en place. Le 4ème vendredi de chaque mois, Elodie Lambert met en lumière un aspect de l’esclavage des Noirs à travers un objet tandis qu’à chaque vacance scolaire, Martine Laroch fait voyager les enfants au cœur de la culture africaine par le biais du conte.

La Maison de la Négritude à l’extérieur

Echange entre les collèges de Fessenheim et Champagney
Au cours de l’année scolaire 2010 – 2011, un projet « Route de l’abolition » a vu le jour au collège Victor Schœlcher de Champagney.

L’objectif principal était de former « des citoyens ouverts aux autres et capables de transmettre à leurs pairs un passé et d’y ajouter les préoccupations actuelles de notre société ».

Le 12 avril les élèves délégués de classe de 6ème et 5ème ont ainsi accueilli les élèves du collège Eboué situé à Fessenheim (Haut-Rhin). La journée a commencé par la visite de la Maison de la Négritude.

Un grand travail d’échange de point de vue sur le rôle du délégué de classe a réuni les jeunes de ces deux collèges. Les élèves ont tenté de réfléchir à leur rôle, mais aussi à la manière de transmettre les valeurs de tolérance et de citoyenneté.

Le 5 mai les élèves de Champagney et les conseillers principaux d’éducation se sont rendus à Fessenheim, ils étaient accompagnés de Renée Portolleau, initiatrice du projet et de Martine Laroch animatrice de la Maison afin de découvrir un autre lieu important de la Route de l’abolition : la maison de Victor Schœlcher.

Ces rencontres ont données aux collégiens une autre façon d’apprendre l’histoire en dehors des cours et d’allier camaraderie et convivialité dans un esprit citoyen.

Présence au festival sans chaînes de Pontarlier, le 7 mai

Pour la 3ème édition du festival sans chaîne organisé à l’occasion de la journée nationale de mémoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leur abolition, les organisateurs avaient convié Sophia Lakdhar, Christiane Taubira, Lilian Thuram, Paul Lumumba et Doudou Diène. Après la visite du Fort-de-Joux, ces derniers sont intervenus sur 3 collèges de la ville de Pontarlier avant d’animer une conférence/ débat portant sur les thèmes de l’esclavage des Noirs et sur les formes que prend l’esclavage aujourd’hui. A cette occasion, Gérard Poivey et Elodie Lambert ont pu présenter l’article 29 du cahier de doléances de Champagney et son message visionnaire aux différents intervenants que nous devrions accueillir prochainement à la Maison de la Négritude.

Participation au festival « un livre à le mer » (Collioure. 66) du 22 au 28 août


Martine Laroch aux côtés de Claude Gallex, l’un des organisateurs du festival

Consacré à l’outre-mer en général et aux Caraïbes en particulier, le Festival un Livre à la Mer a mis le cap vers de nouveaux horizons en invitant le public à rencontrer des témoins venus évoquer leurs terres ou partager leurs savoirs.
Ecrivains, artistes, philosophes et journalistes ont débattu autour du thème "négritude et esclavage».

La Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme de Champagney était invitée. Elle était représentée par Martine Laroch, animatrice. Cette dernière a donné une conférence, le mardi 23 août, au Centre Culturel de Collioure dans laquelle elle présentait la Maison de la Négritude, ses objectifs et ses animations.

Une exposition réalisée par l’équipe de la Maison a également été présentée. Intitulée « L’esprit des Lumières a soufflé à Champagney ou l’esclavage des Noirs dénoncé par des paysans comtois », elle a attiré environ 300 visiteurs.

De nombreux contacts ont été établis avec des journalistes.

Silence on tourne

Le réalisateur Alain Maline et son équipe ont posé leurs caméras à la Maison de la négritude pour le tournage d’un docu-fiction intitulé « sur la route des abolitions « qui sera diffusé en fin d’année sur canal +. Un couple interprété par Keen de Kermadec et Jean-Michel Martial sillonne la route des abolitions en vélo à la recherche de leurs racines. Une quarantaine de personnes parmi lesquelles on compte les enfants du club théâtre du collège de Champagney ont participé à ce tournage.


Luc de Saint-Eloi, interprète du griot avec les enfants du club théâtre de Champagney (photo F.Bobenrieth, le Pays)

Edition d’une série de cartes postales :

Demandées depuis longtemps par les visiteurs, des cartes postales illustrant la Maison de la Négritude ont été réalisées. Elles sont désormais en vente à la Maison de la Négritude.


 
  Copyright © 2011 Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site - Infos légales
 

Maison de la Negritude et des droits de l'homme de Champagney Logo Maison de la Négritude et des droits de l'homme